L’amazone au vitrail.  

Ont visité cette page.

vendredi 20 février 2009

Plan du site

             

.

 

La Belle est en selle, sous cote de maille
Sur ses grands chevaux, caparaçonnés
Suivie de piétaille, suivie de piétaille…
Ma douce, amère, foudre, fumée !

Sous son heaume d’or, et par le ventail
Perce le regard qui peut enflammer
Comme fétu de paille, comme fétu de paille…
Ma douce, amère, foudre, fumée !

Elle marche tout droit dedans la bataille
Ni gardée à droite, ni à gauche gardée
Et vaille que vaille, et vaille que vaille…
Ma douce, amère, foudre, fumée !

Dans l’opposition, son chemin elle taille
Où tout est dompté, à grands coups d’épée
D’estoc et de taille, d’estoc et de taille…
Ma douce, amère, foudre, fumée !

Le cheval fourbu, écume au poitrail
Seul attendrira, le cœur indompté
De celle qui m’assaille, de celle qui m’assaille…
Ma douce, amère, foudre, fumée !

Joël LEPLAT (tous droits réservés)

La dernière mise à jour de ce site date du 20-02-09