B.A.S.M.  

Ont visité cette page.

vendredi 20 février 2009

Plan du site

             

.

 

B.A.S.M. (*)

Trois enfants marchaient en riant,
Vers l’école d’un pays d’orient.
Dans l’air paisible du chemin,
Flottait un parfum de jasmin.
Le garçon, d’un pied machinal,
Shoota dans un truc en métal.

Et soudain...

Soudain le chien tapi, vicieux
En a jailli, claquant sur eux
Une mâchoire monstrueuse
Vomissure ignominieuse
Bavant aux chairs déchiquetées
Souillant les membres amputés

Lors, dans cette bouffée d’enfer
Il a revu son tendre père
Que l’on rapportait des rizières,
Aux hanches, d’obscènes aumônières
D’où le sang pissait et giclait
Tandis que sa vie s’en allait.

La mère est penchée sur l’enfant
Qui l’interroge, pâle, frémissant
De douleur, fièvre et terreur :
Qui a pris ma jambe, mes sœurs ?
Né au loin, dressé par des lâches,
C’est un chien, que du ciel ils lâchent !

Il en vient des États Unis
Pays que les Dieux ont bénis
Où sentencieux et paisibles
Une main posée sur la bible
L’autre palpitant sur le coeur
Souriant, on hisse les couleurs !

Et même de pays benoîts
Où peine de mort est hors la loi !
Fustigeant ostensiblement
La pendaison, même d’un tyran,
On prépare tranquillement
Le massacre des innocents...

Joël LEPLAT (tous droits réservés)

(*) : Bombe A Sous Munitions, et autres inventions, témoignages éclatants du génie militaire de nos pays modernes ! Faudra-t-il toujours baisser les paupières, étouper les oreilles et pincer les lèvres ?
 

Voir Handicap International.
http://www.handicap-international.fr/

http://www.sousmunitions.fr/

Extraits :
Aujourd'hui, alors que les mines et munitions non explosées continuent de tuer et mutiler une personne toutes les 30 minutes, 40 États, dont la Russie, la Chine et les États-unis, refusent toujours de signer le traité d'interdiction des mines antipersonnel.
Mais combien d’autres États, qui ont signé ce traité, détiennent, fabriquent et vendent des bombes à sous munitions,  violant ouvertement le droit international humanitaire ?

Chaque jour en Irak, au Kosovo au Cambodge ou en Afghanistan des civils innocents, hommes, femmes, enfants, courent le risque mortel de croiser le chemin d'une BASM.

Et la France ? Le pays des droits de l'homme, membre permanent du Conseil de sécurité, producteur de BASM, s'est enfin décidée à ratifier le traité d'interdiction ! (03/12/08)

La dernière mise à jour de ce site date du 20-02-09