Belle Touarègue.  

Ont visité cette page.

vendredi 20 février 2009

Plan du site

             

.

 

Le lit est tiède, comme les dunes
Lorsqu’au matin, s’enfuit la lune
Pour ta Bahia, ensommeillée
Retiens ton souffle, bleu chamelier
Il est des mirages, qu’un mot brise
On voudrait qu’ils s’immobilisent
Que l’étoile, vive dédoublée
Et telle Narcisse, en soit troublée
Ne dis rien...Ne dis rien...

Son ventre au grain de sable fin
Ondule soulevant ta main.
Au rythme lent des méharées
Vient l’oasis inespérée
Sois le simoun à l’ocre doux
Poudrant sa peau d’un fin burnous
Déposant comme un talisman
A son cou la rose des vents
Ne dis rien...Ne dis rien...

Son dos à ton ventre épousé
Son épaule offerte au baiser
Et ses cheveux que tu mordilles
Semblant tramés de cannetille
Laisse s’embraser ton désir
Diffuser en elle, se blottir
Mettre à ses lèvres la cochenille
A sa peau la rosée vanille

Ne dis rien... Ne dis rien... ta Bahia, Aime la !

Paroles Joël LEPLAT (tous droits réservés)

Chant : Joël LEPLAT (en amateur)

Musique librement inspirée du folklore d'Afrique du Nord (Hadj)

La dernière mise à jour de ce site date du 20-02-09