Fossoyeur des autres...

Ont visité cette page.

vendredi 20 février 2009

Plan du site

             

.

Ah je te reconnais, fossoyeur des autres
Quand tu brames hypocrite : protégeons la nature,
Non aux éoliennes, perchées en leurs mâtures !
Et nul ne se trompe, à tes airs patenôtres

Tu es à Don Quichotte, allant sus aux moulins
Ce qu’est la termite, aux nervures de ses ailes
Receleur de tout bien, cautèle Machiavel
Des tessons de verre, scellent ton ravelin !(*)

Très loin, aveugles, dans les bas fonds de la vallée
Chimio larmes, bouffées nucléaires, ablutions
Des prolos qui turbinent, dans la suffocation
Sous un ciel sans soleil, irritable et pollué

Tu veux, jusqu’à ta porte, le bleu macadam
Cette marée noire, pour ta grosse voiture
Et pour que l’éboueur emporte tes ordures
Qu’accoure le livreur, lorsque tu le réclames

A toi, le grand air, le silence et l’espace
A toi le bon vin, les cerises et le lait
Au diable vauvert, la ferme et ses valets
Les sonnailles même, de nos vaches t’agacent !

Très loin, aveugles, dans les bas fonds de la vallée
Chimio larmes, bouffées nucléaires, ablutions
Des prolos qui turbinent, dans la suffocation
Sous un ciel sans soleil, irritable et pollué

Tremble, chancre mou, ce ne sont pas des spectres
Que tu vois émerger, à travers la fumée
Ces silhouettes étiques dont les mains sont armées
Te feront rengorger, tes manières de maître !

Te feront inhaler, tes sentences fumeuses
A travers tes chicots, tu seras bienheureux
D’aérer ta bouche, sous ton naze roupieux, (**)
D’ouïr la chanson, des éoliennes joyeuses.

L’ombre, tournoie, s’étire, au fond de la vallée
Des mômes la suivent, bouffées de rires et cabrioles
Puis ils tournent les yeux, vers cette farandole
De pales qui moulinent, faisant la crête étoilée...

 (*) RAVELIN : demi lune dans un système de fortification.

(**)  ROUPIEUX : qui baisse le nez, comme s'il avait la "roupie", la goutte qui pend au nez ; décontenancé, honteux. Langue de Rabelais.

Joël LEPLAT (tous droits réservés)

La dernière mise à jour de ce site date du 20-02-09