Fleurs d'imposture.  

Ont visité cette page.

vendredi 20 février 2009

Plan du site

             

.

Sous le soleil trident des Andes,
L’Inca exigeant une offrande
Des indiens cavés de famine,
Momies, que le vent parchemine ;
Le prêtre sacrificateur,
D’un enfant arrache le cœur.
Et le peuple Quechua s’incline !
C’est toujours lui qu’on assassine...

Les greniers regorgent de Quinoa,
Graine consacrée, pour prêtres et Incas !
Et fleurissent les hélénies dorées,
Et fleurissent les hélénies dorées.

Urbain Deux croque l’anathème,
L’Islam souille Jérusalem !
La Croisade est Sainte querelle,
Dieu la veut, sus à l’infidèle !
Nobles, robins, sous ma bannière,
Pour vous, l’indulgence plénière,
Pillez, égorgez tous ces chiens
Et Dieu reconnaîtra les siens !

Le diable et le pape, toquent la coupe
Les Royaumes crétins, seront sous leurs coupes.
Et fleurissent les blancs basilics,
Et fleurissent les blancs basilics.

Dans l’assaut noir, glauque, puant ;
Un bubon de cris, acide et blanc,
Exsude un P’tit Boche à lunettes,
Qu’il éventre à la baïonnette !
Le Poilu vomit : c’est un gosse...
En ces mains, plus jamais la crosse !
Insubordination bravache...
Il sera fusillé comme un lâche !

Morts pour la patrie ? Plutôt équarris,
Pour la seigneurie, pour la pouillerie !
Et fleurissent les rouges garances,
Et fleurissent les rouges garances.

Qu’il est clair le chemin des Dames
A Noël, marchant sans vidame
Enjambant les chevaux de frise
Français, Fridolins fraternisent
Photos allant de mains en proches
La mère, la promise, les mioches...
Dans les salons aréopages,
Le général Nivelle enrage !

J’en crame trente mille, en huit jours d’assaut...
Fusillez trois cents, de ces jeunes salauds !
Et fleurissent les blanches orties
Et fleurissent les blanches orties.

Si tu guignes pouvoir, opulence;
Vrai ou faux, science ou bien croyance,
Dieu, Patrie, Bien ou Liberté;
Qu’importe, si tu sais flûter !
Embouche une grosse imposture,
Souffle sur l’humaine fêlure,
Rebelles encloués, tu verras,
Et moutons gardés par les rats.

La liste s’allonge, des imposteurs,
De Bush qui sera, l'odieux successeur ?
Et fleurissent les épines noires
Et fleurissent les épines noires.

Note : Dites le avec des fleurs :

Hélénie dorée : larmes, chagrin.
Blancs basilics : haine.
Rouges garances : calomnie
Blanches orties : cruauté.
Épines noires : obstacle à l’amour.

Joël LEPLAT (tous droits réservés)

La dernière mise à jour de ce site date du 20-02-09