Sous l'aile du condor !   

Ont visité cette page.

vendredi 20 février 2009

Plan du site

             

.

 

Tu ne veux plus savoir
Les lignes dans ta main,
Tu ne fais plus miroir
Aux rêves le matin,
Tu ne sais que couloir
Morne traîne patin
Tu ne veux que t’asseoir
Au douloir de rotin !
Morbleu !

Tu ne dois pas croire
Qu’il y ait une fin
Claque donc le heurtoir
Qui ouvre au baladin
Fais chanter la bouilloire
Jaillir ses fumerolles
Verse le café noir
Dans le cratère du bol.
Hardi !

Mieux qu’en boule cristal
Vois l’aile du condor
Aux neiges de Cristóbal ;
Le fer conquistador
Ouvrant la cordillère,
Rivant l’Indien Muisca
Aux pentes caféières,
Esclave d’arabica.
Morbleu !

Puis Simon Bolivar
Au pont de Boyacá
Jetant ces papelards
Aux flots blancs du Cauca
Et les oiseaux des Andes
Repeuplant la forêt
Brillante sarabande
Toucans et perroquets
Hardi !

Colombie, Colombine,
Vanille, salsepareille,
Quinquina et quinine
Gingembre et merveille...
Fais chanter la bouilloire
Et reprends son refrain
Vive chanson à boire
Mystère ! Perlimpinpin !
Hardi !

Paroles  Joël LEPLAT (15/11/07 tous droits réservés)

Chant : Joël LEPLAT (en amateur)

Musique librement inspirée du folklore des Andes : Taquirikusun.

La dernière mise à jour de ce site date du 20-02-09